Une chaise en voyage

FREE and SAFE back to sweet home !FREE and SAFE back to sweet home !

Un énorme merci à tous pour votre soutien durant ces trois mois et demi. Ca fait vraiment chaud au coeur. Au moment où j'écris ces lignes, gautier, le dernier otage de la région se fait libérer, et c'est donc le réel point final de cette histoire.
Le temps de revoir tt le monde, j'essaierai de poser par écrit cette histoire de fou, histoire de se vider la tête & partager l'expérience.
D'ici là, j'espère vous revoir au plus vite autour d'un demi et quelques olives, se remettre des projets pleins la tête et remettre la vie réelle sur les rails de la liberté.

Birawaï, c'est pas d'la menthe à l'eauBirawaï, c'est pas d'la menthe à l'eau

Connexion bi-hebdomadaire ! Joie, bonheur! ping . Cette fois, vu que presque toutes les connexion satellite du pays sont coupées, me voilà connecté du camp de militos français sur une connexion UN. Tout est toujours au top. Ça tourne sous le soleil de Birawaï. Deux semaines bien chargée. entre la distrib PAM et ses 250T de bouffe pour les 15000 pélos des Birawaï où le dureau de coordo je j'occupe se transforme en bureau des pleurs pour les requètes d'update de liste et balblabi blablabla. Ajouté à ça un WE de coordination bien nécessaire pour se mettre au diapason sur les projets Triangle en cours et à venir. Heureusement que les parties de volley avec les casques bleus togolais, le badminton au CAM et la pétanque pastaga laissent un peu de fun dans cette jungle du bout du monde. Y a pas de photo dans ce billet car j'ai filé mon appareil à un staff qui est parti pédaler dans la boue, faire une éval de la situation suite à quelques inondations et mouvements d'IDP dans le secteur... Birao la rocket reçoit du beau monde entre les ambassadeurs des membres permanents du conseil de sécu UN ou bien son représentant de Ban Ki Moon pour la remise des médailles du contingent MINURCAT. Ça fait de la représentation en puissance. Maintenant qu'on a un coordo eau&assainissement et un chef de constru d'écoles en plus de l'éduc du log et du coordo que j'incarne, y a du monde qui vient peupler la base Birawaïenne dans la joir & la bonne humeur ! Tcho!

Birao la rocket'Birao la rocket'

Salut les gens ! Me voilà enfin à Birao la rocket' ou Birawaï selon l'ambiance. J'y suis en fait depuis 15 jours mais étant donné la connexion toute pourrie qu'on a, on doit squatter chez les voisin (CAM ou CICR) pour choper une connexion qui tienne la route. Bref me voilà online pour quelques instants bien rares. Tout va bien ds ma super team. Jérome que je remplace s'est déjà tiré, me voilà officiellement chef de base. D'ailleurs ici le staff m'appelle "patron", je vais essayer de faire gaffe à mes chevilles. Super team d'expat, un bonne educ bien roots qui envoie du gros et un log bien déglingos qui danse le hip-hop pendant les distribs de bouffe, et ds quelques jours un nouvel Olivier pour s'occuper de la watsan par ici.
Le staff local est au top niveau, des bêtes de scène, des artistes de haute voltige, des rois de la débrouilles, du travail bien fait et de la déconne; alors tous les ingrédients sont là pour que ça pulse au maximum. On espère cependant que les embrouilles ethniques entre kara, goula, sara, aoula, UFDR, UMDR, FACA, LRA, riri, fifi et loulou ne prennent pas trop d'ampleur afin de pouvoir continuer nos beaux programmes sans se crée un darfur n°2. Pour l'instant les indicateurs de bonne missions sont au beau fixe.

Bangui la CoquetteBangui la Coquette

Bien arrivé a Bangui la coquette! Bangui c'est le plus gros village de Centraf et c'est donc la capitale. Stop. La saision des pluie est encore bien présente bien que sur la fin. RAS tout va bien. Stop. Vol pour Birao prévu demain. L'équipe a l'air au top. Stop. Fin du message.

Un reportage sur la base Triangle de BiraoUn reportage sur la base Triangle de Birao

Avant même d'y être, voilà en gros de qui m'attends :

Parapente Valmorel en caméra embarquéeParapente Valmorel en caméra embarquée

Rien à voir avec la Centrafrique mais fallait bien la mettre quelque-part.
Montée à l'arrache par mon frère. Merci Pierrot !